Home Actualités Briançon MARIN DES CIMES 5-8/03 SERRE CHEVALIER BRIANÇON

MARIN DES CIMES 5-8/03 SERRE CHEVALIER BRIANÇON

19 min de lecture
0
0

« MARIN DES CIMES » DES NAVIGATRICES DE RENOM A L’ASSAUT DES MONTAGNES DU LUNDI 5 AU JEUDI 8 MARS SERRE CHEVALIER BRIANÇON – NEVACHE

Quand la mer rencontre la montagne…Un évènement en ski de rando avec des navigatrices en « saute montagne » entre Névache et Serre Chevalier. L’hiver 2015, une rencontre au Refuge Buffère avec les navigatrices Juliette Pêtrès et Stéphanie Alran est le déclic. Les échanges de passions fusent, les similitudes entre les activités Voile et Montagne sont vite mises en évidence. Marins des cimes est né … le concept est simple : au départ de Névache (1600m), montée au Refuge Buffère pour 2 nuits et 2 jours de ski de randonnée dans le vallon de Buffère avant de « basculer » sur Serre Chevalier depuis le Grand Area, puis découverte de la station, des Grands Bains de Monêtier, et des hors-pistes insolites du « Grand Serre Che ». Organisé par Claude et Nadette DEVALLE du Refuge BUFFERE et encadré par Jean-Luc BEGOU, guide de Haute-Montagne, en partenariat avec l’Agence Départementale Touristique des Hautes Alpes – ADDET, l’Office de tourisme de Serre Chevalier Briançon et l’Office du tourisme de Névache.Prêt du matériel par nos partenaires PLUM (skis, fixations, peaux), ZAG (skis), MAMMUT (matériel de sécurité, DVA, pelles, sondes). → Toute l’équipe d’organisation de « Marins des Cimes au féminin » vous propose plusieurs moments de rencontre conviviale avec l’ensemble des navigatrices et leur encadrement : · au Gîte du Creux des Souches à Névache lundi 5 mars 2018 à 9h30· au refuge Buffère les lundi 5 et mardi 6 mars· au Gîte le Rebanchon, le Cassetle mercredi 7 mars à 19h Programme Lundi 5 mars Accueil gare de Briançon à l’arrivée du train de nuitEquipement et Transfert à Névache en mini busPetit déjeuner à Névache, Montée au refuge Buffère à skis de randoDéjeuner au refuge, Petite Rando ski sur « la Trace à Léo »Soirée et nuit au refuge Buffère Mardi 6 mars Journée ski rando dans le vallon de BuffèreSoirée et nuit au refuge Buffère Mercredi 7 mars Traversée en ski de rando sur Serre ChevalierDétente aux grands bains de Monêtier en fin d’après midiSoirée et nuit au Gîte du Rebanchon au Casset Jeudi 8 mars Journée ski sur le domaine de Serre Chevalier ValléeTrain de nuit retour Paris Avec la participation des navigatrices : * Isabelle JOSCHKENée à Munich d’un père allemand et d’une mère française, Isabelle Joschke n’était pas prédestinée à devenir marin. C’est au cours de ses études de littérature qu’elle découvre la voile océanique et décide d’en faire son métier. Skipper dans la plaisance d’abord, elle se lance en 2004 dans la préparation de la Mini-Transat, à laquelle elle participe pour la première fois en 2005. C’est pour elle une révélation. Mais c’est sa seconde participation, en 2007, qui la révèle au monde de la course au large, après une victoire remarquée sur la première étape. S’enchaînent ensuite huit saisons de compétition sur le circuit Figaro, réputé pour son exigence et où s’affrontent les plus grands marins de la course au large. A l’issue de la saison 2015, Generali, son sponsor depuis 2 ans, lui propose de franchir une étape et de se préparer pour courir le Vendée Globe en 2020. Pour se préparer, Isabelle choisit tout d’abord un Class 40’, sur lequel elle participe, en 2016, à la Transat Anglaise et la Transat Québec Saint-Malo, où elle termine deuxième. En 2017, c’est pour elle l’entrée dans la « cour des grands » avec ses premières courses en 60’ IMOCA et sa première participation à Transat Jacques Vabre.Isabelle participera en 2018 à la célèbre Route du Rhum. * Clarisse CREMER« En 2016 je me suis lancée dans l’aventure de la course au large avec un très maigre bagage en voile : je n’avais encore jamais fait de traversée quelle qu’elle soit et encore moins navigué en solitaire. J’ai donc entamé avec un brin de folie mon chemin pour me qualifier à la Mini Transat 2017, une course transatlantique en solitaire sur des “minis” bateaux de 6m50. J’ai donc pris 2 ans au sein du Pôle de Course au Large pour m’entrainer, me former en électronique, en météo, en bricolages divers et variés si chronophages en bateau et ai participé à presque toutes les courses de ce que l’on appelle le “circuit mini”. En 2017 j’ai décroché mes premiers beaux résultats avec notamment une victoire sur le Mini Fastnet (en double) et une victoire sur la Transgascogne, puis j’ai pris le départ de cette fameuse Mini Transat en octobre. Après 25 jours d’aventure et de découverte en mer (mais aussi et surtout de compétition sportive !), je me suis finalement classée 2ème sur 55 concurrents à l’arrivé au Marin (en Martinique). » * Sandrine BERTHO Chef de projet pour le Team ACTUAL, skipper Yves Le Blevec. Relation sponsor et partenaires, Responsable logistique, équipement embarqué et sécurité, Chef de quart et skipper remplaçant du bateauPalmarès 2015 – 2017 Ultim ACTUAL2016 : Convoyage retour The Transat (New York La Trinité, Skipper)2016 : Trophée SNSM2016 : Tour de l’ile de Wight2016 : Drheam Cup (Skipper équipage féminin)2017 : Convoyage retour The Bridge (New York – La Trinité, Skipper)Palmarès 2010 –2014 Multi50 ACTUAL 2012 : Tour de l’ile de Wight2012 : Tentative de record des 24h (en double)2013 : Convoyage retour Transat Jacques Vabre (Costa Rica)Palmarès 2006 – 2009 Mini-TransatDeux saisons complètes en solitaire sur le circuit Mini 650Deux transats en course et en solitaire : 2008 : Les sables – les Açores (en solitaire), 2009 : La Rochelle – Salvador de Bahia, Brésil (en solitaire) * Isabelle MAGOIS « Née à Nantes en 1965 je commence à naviguer sur l’Erdre puis à Piriac sur le Corsaire familial. A l’adolescence, découvre le milieu de la course au large en côtoyant Eugène Rigidel (j’étais dans la même classe que sa fille !) et embarque à l’occasion sur le trimaran VSD.Puis je pars vivre quelques temps à la montagne, St Lary, La Plagne, Praloup.Je renoue ensuite avec la voile en participant en IRC à différents Spi Ouest France avant de m’orienter vers le mini que je découvre en 1999. Je me lance en achetant mon premier 650, un proto, en 2001. Participe à la mini en 2003 puis cours durant une dizaine d’années : 8 mini fastnet, des Sélections 650, Trophée MAP… en passant en série en 2006. Fais la première édition des Sables – Les Açores en 2006. Entre temps cours Québec St Malo en 2004 sur TOP 50. Je suis Vice-Présidente de la Classe Mini pendant 4 ans de 2004 à 2008En 2008 je rejoints Grand Pavois Organisation en charge de l’organisation de Courses : Transat 650 2009 et 2011, Mini Pavois, Mondial Class40.Début 2012 je rejoins l’équipe de Sam Davies pour préparer le Vendée Globe 2012/2013 en tant que logisticienne.Depuis Septembre 2013 je suis responsable logistique pour l’équipe de François Gabart au départ sur l’IMOCA puis sur l’Ultime. Mène en parallèle, 5 saisons en Mach 650 avec Actual dans un premier temps puis avec Isa Joschke. » * Nolwenn CAZE « Après avoir fait du dériveur sur le Lac Léman enfant et adolescente, de l’IRC pendant mes années étudiantes, j’ai décidé de me lancer dans un projet complètement fou. En 2015, j’achète un mini 6.50. Je n’ai, à l’époque, jamais fait de solitaire, jamais de large à la voile mais il y a une première fois à tout!En 2016, je participe à ma première vraie course au large et je finis 13ieme bateau de série des Sables/Les Açores/Les Sables.En 2017, je continue l’aventure en finissant 23eme série de la MiniTransat et 4ème bateau de série ancienne génération. Tout ça sans entrainement avec seulement 18 jours de navigation en 2017 avant le départ de la transat. Travail oblige…A ce jour, rien de concret pour l’année prochaine, surement quelques courses en double et surtout plein d’idées en tête pour les années à venir… C’était tellement bien que j’ai déjà envie de recommencer. Pourquoi pas monter un peu plus haut la barre du défi en passant sur un mini 6.50 catégorie prototype en suivant cette fois ci un vrai programme d’entrainement!!! » * Morgane URSAULT-POUPON « Avec un prénom prédestiné pour la mer « Morgane », un nom prédestiné lui aussi « Ursault-Poupon », j’ai dès mon plus jeune âge été baignée dans la voile, par les courses de mon père, par ses amis que je côtoyais, tous me fascinaient.J’ai vécu à la Trinité sur mer et dès l’âge de 4 ans je suis partie seule avec mon père sur « fleur australe » découvrir l’antarctique et la fascination des glaces.Après un master de gestion et maitrise de l’eau – le développement durable est une nécessité pour moi – puis un diplôme de capitaine, je suis depuis quatre ans co-skipper d’un monocoque de 20m. Nous emmenons les passionnés découvrir le Chili, la Patagonie, l’Antarctique, la Géorgie du sud, le Brésil, j’ai dû parcourir environ 30 000 milles sur des mers relativement hostiles, et passer le cap Horn environ une quinzaine de fois.Rattrapée par la course au large j’ai réussi à décrocher une première partie de budget pour m’inscrire à la route du rhum 2018 et je commence un entrainement intensif à Saint Malo dès le mois de février, tant physique que dans différentes courses.Je me souviens des ambiances de départ, d’arrivée… de suivre quotidiennement les classements, mais ce rhum c’est ma course, mon aventure. » * Sylvie de Ligondès, Marraine de l’événement1977-1978 sur 33 export : étapes du sud de la Withbread, course autour du monde en équipage1980 : La Baule-Dakar sur Petroucka II, 1982 : La Rochelle-Nouvelle Orléans sur Charles Heidsieck III,1983 : a créé “Voilerie la mouette” pour fabriquer les “équipements toile” des grands trimarans de course qui commençaient à voir le jour en Bretagne, 1984 : Monaco-New-York sur Lady El

En voir plus dans  Briançon

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Pourquoi utiliser des rehausses palettes ?

Les entreprises ont besoin de matériaux fonctionnels qui peuvent s’adapter à toutes les si…