Anatel approuve l’avis 5G et la vente aux enchères a déjà une date à tenir

Quelle est la situation de la 5G en France ?

Comme vous avez pu le comprendre, de plus en plus de personnes dans le monde sont à la recherche de la 5G désormais, avec des forfaits et des appareils qui soient les plus adaptés à leur situation. Malheureusement, avec des scandales à répétition que nous avons pu lire dans les médias et sur les réseaux sociaux, le déploiement de la 5G n’a clairement pas été facilité par les derniers événements.

Néanmoins, pour les français qui souhaiteraient en profiter dès aujourd’hui, il est possible de faire appel à certains opérateurs nationaux qui ont pris les devants avec la 5G. Bien que l’ensemble des appareils sur le marché ne soient pas compatibles, on peut constater que de plus en plus de smartphones affichent une compatibilité avec la 5G, même si ces derniers sont encore, à cette date, parfois trop onéreux.

Si vous souhaitez bénéficier de la 5G, alors nous ne pourrions que vous recommander cet opérateur en France qui propose des forfaits adaptés à l’utilisation de la 5G. Avec quelques minutes nécessaires pour télécharger un film, une série, ou bien même d’autres fichiers très lourds, vous ne serez pas au bout de vos surprises !

Alors que d’autres pays ont déjà pris en charge la 5G, le Brésil connaît toujours l’imbroglio pour le développement de réseaux de cinquième génération. La bonne nouvelle est qu’après un long délai, Anatel a finalement approuvé l’avis d’appel d’offres pour les fréquences de la nouvelle technologie de communication, à la demande de la Cour des comptes fédérale (TCU). L’approbation de l’offre garantit que la vente aux enchères aura lieu et a déjà gagné jusqu’à la date du 4 novembre.

La vente aux enchères 5G aura lieu le 4 novembre

Le jour en question, des opérateurs tels que Claro, TIM, Oi, Vivo et d’autres entreprises pourront proposer leurs offres de vente de licences d’utilisation du spectre et commencer à utiliser des réseaux de cinquième génération et d’autres technologies dérivées. Différents blocs et bandes seront mis aux enchères et l’avis prévoit l’offre de quatre bandes de fréquences : 700 MHz, 2,3 GHz, 3,5 GHz et 26 GHz.

Ci-dessous, vous pouvez vérifier les montants que l’Agence des télécommunications prévoit augmenter avec l’appel d’offres, chacun avec la conversion de leurs engagements respectifs :

Fréquence/lot Valeurs de fréquence totales Prix minimum du lot
700 MHz Fourchette : R$ 2 300 737 539,06
Engagements : R$ 3 837,440 315 12
R$ 157 628 411 47
Batch 2,3 GHz 50 MHz Fourchette : 4 875 339,17 R $
Engagements : 5 883 937,064,89 R $
R$ 409 145 283,92
Batch 2,3 GHz 40 MHz Fourchette : 3 900 269 239,33 R $
Engagements : 4 707,419,651,91 R$
R$ 327,13 16.227,13
Lot national 3,5 GHz Fourchette : 6 040 372 468,08 R $
Engagements : 5 219,862,372,40 R $
R$ 321 350 881,84
Lot régional 3,5 GHz Fourchette : 6 040 372 468,08 R $
Engagements : 7 505 719 271,81 R $
R$ 33 171 666,25
26 GHz Fourchette : 5 282 400 759,40
Engagements : (non divulgué)
20 ans : R$ 528.240.075,94
10 ans : R$ 264,120.037,97

obligations

Les opérateurs téléphoniques qui remportent la vente aux enchères doivent acheter et installer l’équipement nécessaire pour fournir le service au public (par exemple, des tours de transmission). De plus, ces opérateurs auront le droit d’explorer ces bandes de fréquences pendant une période pouvant aller jusqu’à 20 ans.

La construction du réseau dédié et l’installation du réseau optique seront confiées à l’entreprise gagnante du lot national de la bande de fréquences 3,5 GHz, et une société de gestion de bande de fréquences (EAF) doit être créée pour l’exécution du service.

L’EAF doit être créé dans les 70 jours suivant la signature du contrat et est responsable de la migration des signaux de télévision par satellite. Selon les prévisions du gouvernement, la nouvelle génération d’Internet mobile sera disponible