Comment faire de la musique avec un bol tibétain ?

L’art ancien des bols chantants tibétains est toujours vivant aujourd’hui, mais peu de gens savent en jouer. Et même si les bols produisent un son magnifique, leur tonalité varie d’une personne à l’autre. Quelle est donc la façon la plus simple de faire de la musique avec un bol tibétain ?

La clé est d’apprendre à en jouer à l’oreille. Dans cet article, nous allons vous montrer comment faire !

Introduction

Au cours des dernières années, j’ai eu le plaisir d’enseigner les bols chantants tibétains. Je peux donc vous dire qu’ils ne sont pas aussi difficiles à jouer qu’il n’y paraît. Après avoir passé un peu de temps avec eux, vous jouerez en un rien de temps !

Alors, comment commencer à apprendre à jouer du bol tibétain ? Vous devriez en prendre un pour commencer. Si vous ne savez pas où en trouver un bon, consultez nos meilleures ventes de bols chantants tibétains et choisissez votre préféré.

Comment jouer le bol

Tout d’abord, assurez-vous que le bol est correctement accordé. Cela prendra un certain temps à maîtriser (au lieu d’accorder le bol, vous pouvez aussi utiliser un diapason).

Une fois que votre bol est accordé, vous devez apprendre à en jouer. Avec vos doigts, pincez légèrement la première note d’un côté du bol, puis pincez la deuxième note de l’autre côté. Vous obtiendrez ainsi un son familier pour beaucoup de gens : celui du sol. Jouez chaque note de cette manière pendant environ trois secondes avant de passer à la note suivante. Les notes doivent être jouées de manière régulière et lente ; si ce n’est pas le cas, cela signifie que votre bol est désaccordé, alors retournez l’accorder !

Une fois que vous avez maîtrisé les six tons (G-A-B-C-D-E), passez à l’interprétation de mélodies. Pour ce faire, apprenez à croiser les rythmes avec les mélodies. Par exemple, commencez par un do et pincez deux notes : une de chaque côté du bol en même temps. Puis passez à A-C-A et essayez d’en jouer deux en succession rapide sur les deux côtés du bol en même temps.

Une fois que vous êtes à l’aise avec ce processus, essayez d’incorporer différents rythmes dans vos bols chantants tout en continuant à suivre les hauteurs de votre mélodie.

Faits intéressants sur les bols chantants tibétains

Les bols chantants tibétains sont constitués d’une fine pièce de métal, qui est ensuite enveloppée de soie et recouverte d’une pièce de métal en bois ou en forme de cloche. Ce métal est parfois placé sur le côté du bol, pour faciliter sa prise en main.

L’art ancien des bols chantants tibétains est toujours vivant aujourd’hui, mais peu de gens savent en jouer. Et même si les bols produisent un son magnifique, leur tonalité varie d’une personne à l’autre. Quelle est donc la façon la plus simple de faire de la musique avec un bol tibétain ?

La clé est d’apprendre à en jouer à l’oreille. Dans cet article, nous allons vous montrer comment !

Musique de bol tibétain

Les bols chantants tibétains sont des objets magnifiques qui produisent un son à nul autre pareil. Cependant, la tonalité de ces bols peut varier d’une personne à l’autre. Quelle est donc la meilleure façon de faire de la musique avec un bol tibétain ?

La réponse est d’apprendre à en jouer à l’oreille. Cet article vous apprendra comment ! Un bol tibétain chantant a un son initial qui dure une seconde, puis il passe à un ton harmonique qui dure trois secondes. Il revient ensuite au son initial pendant une seconde supplémentaire. Ce processus se répète encore et encore jusqu’à ce que vous arrêtiez de jouer du bol. Ce qui rend ce processus difficile, c’est que si vous ne connaissez pas le rythme de chaque note, vous pourrez peut-être faire du bruit, mais sans aucune musicalité.

Conclusion

Le bol chantant tibétain est un instrument de percussion fabriqué à la main, avec un corps métallique rond et creux, en laiton ou en cuivre. On joue de l’instrument en frappant sur les côtés ouverts du bol avec les doigts ou les mains. Les notes de musique sont produites par la forme, la taille et les caractéristiques de résonance du bol, qui sont ensuite modifiées par le souffle et les vocalises du joueur.