Sans les mains et en danseuses au Théâtre du Briançonnais

vendredi 10 janvier à 20h30

Conte

Dès 12 ans

De 8€ à 17 €

Pionnier de la nouvelle génération de conteurs, Pépito Matéo manie la langue sans jambe de bois, comme avant lui Raymond Devos, Boby Lapointe et Pierre Dac qui se sont penchés sur son berceau.

Depuis, l’art du lapsus et de la distorsion poétique ne l’a plus quitté !

Aujourd’hui l’amateur de mots fait un rétropédalage sur son enfance, dans un style déjanté qui n’appartient qu’à lui, et s’interroge le nez dans le guidon :
« À l’aube, j’ai dû quitter une fois pour toute l’enfance (ce parterre de mousse odoriférante) et m’engager sur mon chemin de Compostelle… À l’heure qu’il est je n’en suis toujours pas revenu… Faut dire qu’entre temps on m’a piqué mon vélo… Mais est-ce bien raisonnable de raconter tout ça à des oreilles indigènes ? ».

C’est vrai, pourquoi nous raconter cette histoire de maisonnée familiale désertée à cause des repas de famille, de valse sur un manège, de crocodile et de lièvre ?
Quand Pépito Matéo parle, on y croit dur comme fer.

Sans les mains et en danseuses au Théâtre du Briançonnais 1