Guide sur la société de portage salarial

Le portage salarial est devenu très réputé ces dernières années. Il s’agit d’une forme d’emploi permettant au travailleur indépendant de proposer ses prestations à des clients sans avoir à créer une entreprise. Devenir un salarié porté c’est être indépendant sans avoir à se lancer dans l’entreprenariat. C’est la société de portage qui prend ensuite en charge tout ce qui concerne l’administration et la finance. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises font appel aux services de professionnels en portage salarial pour bénéficier d’une intervention rapide et efficace. On peut dire que c’est un domaine qui rapporte beaucoup !

Comment fonctionne une entreprise de portage salarial ?

Le portage a été légalisé en France depuis 2008, il rentre dans le cadre de la loi de modernisation du marché du travail.  Selon le code de travail, le portage salarial a comme définition : la relation contractuelle entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes. Cette définition est stipulée dans l’article L1251-64 du Code du travail. 

Dans le cadre du portage salarial, le travailleur indépendant est à la fois considéré comme salarie et bénéficie de tous les droits d’un salarié normal. Concernant son salaire, le montant de ce qu’il reçoit varie en fonction du travail qu’il a pu réaliser. L’un de ses plus grands avantages, c’est qu’il n’a qu’à concentrer sur sa mission et n’a pas à se soucier des aspects administratifs.   

La partie administrative est donc assurée par la société de portage salarial : facture les honoraires de son salarié et effectue les calculs des charges sociales. Le salarié porté discute de ses conditions de travail avec le client. Il sera payé en fonction de ses honoraires. Ainsi, il pourra travailler comme il le veut et selon son propre emploi du temps. Il n’aurait plus qu’à travailler dur pour remonter son chiffre d’affaires car plus il consacre beaucoup de temps, plus son chiffre d’affaires augmente. 

Quels sont les avantages d’une société de portage salarial ?

La société de portage salarial présente de nombreux avantages aussi bien pour le travailleur indépendant que pour l’entreprise cliente.

  • Bénéfice pour le salarié porté

Tout le monde peut devenir un salarié porté, qu’il soit un retraité, un étudiant ou il exerce déjà d’autres activités comme étant un salarié ailleurs.

Un salarié porté est vraiment avantageux, il bénéficie de tous les avantages d’un salarié classique. Lié à la société de portage salarial par le biais d’un contrat de travail, le salarié porté bénéfice :

  • d’une sécurité sociale
  • d’une retraite
  • des assurances de chômage
  • formation continue
  • de la prévoyance et de la mutuelle.

Comme il a été déjà mentionné plus haut, il a l’avantage de travailler selon son emploi du temps et réalise son travail en toute liberté. Tout ce qui concerne les aspects administratifs, il n’a pas à se soucier : création de structure juridique, comptable, etc. Il a son propre client et discute avec lui des conditions de travail. Il organise lui-même ses plannings d’intervention. En choisissant le statut de salarié porté, il n’a pas à s’inscrire au registre de commerce pour devenir independant. Il peut rompre le contrat quand il veut mais dans le respect du code de travail (délai de préavis). Et même si le salarié porté souhaite se rétracter, il a le droit de conserver sa clientèle.

  • Bénéfice pour l’entreprise cliente

Les entreprises clientes qui sollicitent les services des sociétés de portage salarial n’auraient plus à recruter un nouveau salarié ni à s’occuper des obligations fiscales, sociales ni à penser à la cotisation. Faire appel à un freelance en portage salarial représente un atout considérable pour l’entreprise cliente. La société de portage simplifie le travail de l’entreprise cliente. Son principale intervention consiste ainsi de payer les honoraires facturés.

Portage salarial en France : comment ça marche ?

En France, une entreprise de portage est soumise au Code de travail comme le cas de toutes autres entreprises d’ailleurs. Dans ce cas, l’entreprise de portage doit respecter les devoirs et les obligations de tous employeurs :

  • Etablir un contrat de travail (signer la convention de portage)
  • Verser à son salarié son salaire mensuel
  • Mettre à la disposition de son salarié un compte d’activité avec le détail des facturations
  • Affiler son salarié à la sécurité sociale et à une assurance responsabilité civile professionnelle

L’exemple du portage salarial IT.

Aujourd’hui, le monde du développement informatique offre le gros avantage de ne pas connaître la crise. En effet, pour un bon développeur, il est extrêmement simple de changer de métier. Pôle emploi estime que plus de 2 annonces sur 3 sont pourvues en moins de 3 jours, et que tous les jours, 2 nouvelles annonces dans le domaine de l’informatique sont mises en ligne. Le portage salarial est donc parfaitement adapté à un informaticien, au sens large du terme, qui voudrait se lancer à son compte, en limitant les risques financiers liés à la création d’une entreprise, et ce, quel que soit le statut.

Pour autant, toutes les sociétés de portage salarial ne se valent pas. Voici quelques conseils pour vous permettre de choisir votre future entreprise de portage sereinement. Ces conseils ont été obtenus grâce au site sta-portage.com.

  1. Les frais de gestion : c’est le point essentiel, puisque ce sont eux qui vont déterminer votre salaire net. Ils vont varier entre 5 et 15% du chiffre d’affaires hors taxe. Attention, certaines entreprises vont en plus vous refacturer certaines charges liées à votre activité (responsabilité civile, impôt et taxe divers). Il faut donc faire particulièrement attention à l’ensemble des frais. Le plus simple est d’utiliser un simulateur pour connaître votre futur vrai salaire net.
  2. La gestion des frais professionnels : là aussi méfiance, le mode de calcul et le versement de ces derniers peuvent avoir un impact non négligeable sur votre rémunération finale. Il est important de bien vérifier la pratique de votre entreprise, en matière de récupération de la TVA sur vos frais.
  3. L’accompagnement et le suivi : ça peut être une réelle plus-value. En effet, certaines peuvent vous offrir une assistance juridique, ou bien, vous offrir un service de relance pour les clients indélicats qui mettent du temps à régler vos factures. Regardez également, les outils de gestion mis en place.
  4. Les avantages liés à l’entreprise : sachez que certaines entreprises peuvent vous permettre d’avoir des chèques vacances ou bien des tickets restaurant, voire parfois une mutuelle d’entreprise.