6 conseils pour ne plus avoir peur de conduire

L’amaxophobie est un terme associant deux mots grecs, « amaxa » et « phobia » qui signifient respectivement chariot et peur. Concrètement, il s’agit de la peur de prendre le volant. En France, de nombreuses personnes souffrent de l’amaxophobie. Heureusement, il existe des solutions pour lutter contre ce trouble qui peut devenir handicapant. Découvrez ces quelques conseils pour vous aider à vaincre cette peur et vous permettre de conduire dans les meilleures conditions.

Reprenez un cours de conduite avec un moniteur

L’amaxophobie peut concerner aussi bien les personnes qui sont déjà détentrices de permis de conduire que celles qui n’en disposent pas. L’un des meilleurs moyens pour vaincre cette phobie est de (re)suivre des cours auprès d’une auto-école. Cette dernière, de préférence en ligne, va vous initier ou renforcer vos connaissances au code de la route et à la conduite en compagnie d’un moniteur qualifié.

En plus d’avoir de bonnes compétences techniques, un moniteur diplômé dispose d’une bonne capacité d’écoute. Cette qualité lui permet de vous venir en aide pour surmonter votre peur. En tenant compte de votre situation, il va élaborer des séances de conduite adaptée. Dans l’objectif de réduire progressivement votre crainte d’être au volant.

Par ailleurs, tout au long des séances, il va vous fournir un apprentissage sur-mesure de la conduite. Ce, pour vous encourager à ne pas accorder de l’importance à la peur et à avoir plus d’assurance. L’accompagnement d’un moniteur d’auto-école est de loin la solution la plus efficace pour remédier à l’amaxophobie.

Pratiquez la conduite le plus souvent possible

Outre les leçons de conduite avec un moniteur aguerri, vous pouvez vaincre l’amaxophobie en conduisant une voiture autant de fois que possible. Cet exercice a pour finalité d’entretenir votre confiance en vous durant la conduite.

Pour cela, vous pouvez demander à un de vos proches de vous accompagner. Il est important que votre accompagnateur dispose d’un permis depuis au moins 5 ans. Lors des séances, demandez-lui de vous entraîner à effectuer certaines manœuvres que vous craignez le plus. Cela peut être :

un changement de vitesse et de voie,

un démarrage en côte,

un créneau.

Imposez-vous des défis en douceur

Certes, il vous est conseillé de prendre le volant fréquemment, mais cela ne vous oblige pas à emprunter l’autoroute. Pour vaincre l’amaxophobie, il est judicieux de procéder par étapes.

Contentez-vous de quelques minutes de conduite sur un court trajet en circulation urbaine. Au fur et à mesure, vous pouvez tenter d’autres types de routes. L’essentiel est que vous vous sentiez mieux après chaque séance de conduite, et ce, quelle que soit sa durée.

Au fil des séances, imposez-vous des défis. Autrement dit, passez en revue, petit à petit, les différentes manœuvres qui vous bloquent. La réussite face à un défi vous amène à avoir plus d’assurance lors du prochain. Cette méthode est efficace pour venir à bout de votre peur de conduire.

Identifiez la vraie cause de votre peur

Il est possible de souffrir de l’amaxophobie sans que vous en sachiez réellement la cause. Que vous soyez en formation au permis ou déjà titulaire du document rose, il est impératif de comprendre l’origine de votre appréhension. Avez-vous peur de :

Confondre les pédales ?

Perdre le contrôle de votre véhicule ?

Être un danger pour les autres usagers ?

En identifiant vos peurs et en essayant de les vaincre, vous êtes sur la bonne voie pour apprécier pleinement le plaisir de conduire.

Confiez-vous à un proche

La maîtrise de la théorie et de la pratique est essentielle pour conduire sur les routes. Si vous avez la phobie de conduire, commencez par maîtriser tout ce qui englobe la conduite. Parmi les techniques pour y parvenir, se confier à un proche.

Le fait de discuter et de mettre des mots sur votre appréhension est une étape cruciale parce que cela permet de vous libérer d'un poids. Le mieux est de parler à une personne ayant une expérience dans la conduite. Les précisions apportées par un conducteur expérimenté sur les différents points qui vous bloquent peuvent être d’une grande aide dans votre progression.

Suivez des thérapies par exposition à la réalité virtuelle

Certes, il n’y a pas de médicaments à prescrire pour traiter l’amaxophobie, mais vous pouvez recourir à un traitement par psychothérapie. Dans ce domaine, la thérapie par exposition à la réalité virtuelle (TERV) donne de bons résultats. Bien qu’elle fonctionne comme les thérapies par exposition classique, la TERV se distingue par sa facilité d’accès et par la sécurité qu’elle offre.

En effet, le thérapeute va vous mettre face à des situations angoissantes de manière graduelle tout en vous aidant durant votre avancée. Par conséquent, l’expert va vous accompagner dans l’appropriation de divers outils tout en vous apportant son soutien face aux difficultés. Ce suivi personnalisé permet de comprendre directement vos ressentis.

Lors des séances de thérapie, le professionnel va avoir la main mise sur le logiciel et les environnements. De ce fait, il peut vous exposer à des situations difficiles de manière progressive. Le but est de vous aider à vaincre vos craintes une à une et d’optimiser votre confiance en vous.

Pour entreprendre cette thérapie, il vous faudra juste un casque de réalité virtuelle. Cette solution est à la fois efficace et abordable.

 

La peur de conduire est une situation qui peut arriver à tout le monde. Elle peut être passagère, ponctuelle ou bien apparaître suite un événement traumatisant. Ce type de blocage peut très bien se vaincre par diverses techniques et astuces.

Índice
  1. Reprenez un cours de conduite avec un moniteur
  2. Pratiquez la conduite le plus souvent possible
  3. Imposez-vous des défis en douceur
  4. Identifiez la vraie cause de votre peur
  5. Confiez-vous à un proche
  6. Suivez des thérapies par exposition à la réalité virtuelle
Go up